vendredi 14 novembre 2014

Des nouvelles de Bouss'



J'aurais aimé pouvoir filmer Bouss' discutant avec ses copains ou regardant un de ses dessins animés favoris afin que vous vous rendiez compte de sa progression en anglais. Elle est remarquable et me rend jalouse. 

Je ne porterai bien evidemment aucun jugement sur ces moments car disons-le, aider Dora a retrouvé le chemin de sa maison pour la énième fois a beaucoup éduqué l'oreille de Bouss' ainsi que la mienneC'est un très bon exercie de compréhension je vous assure. Je cite Dora, mais je peux aussi dire : Diego (le préféré de Bouss'), Bubbles Guppies, Umizoomi, Mike the Knight, Peter Rabbit, Doc Mc Stuffin, Sherif Callie, Caillou (le best à mes yeux), Max et Rubby, Peppa Pig, ... D'ailleurs, savez-vous que Dora a grandi (6 ans) et n'a pas plus son inséparable doudou ? Ce qui a considérablement pertubé  Bouss' même si le concept reste le même. Bref, passons !

Au début de l'année et après quelques mois d'école, Bouss' savait quelques couleurs, quelques parties du corps mais sa compréhension était limité. Il cherchait systématiquement mon regard de maman poule lorsqu'on lui adressait la parole. What's your name ? How old are you ? ect ... Ce qui l'avait profondémment frustré et englouti pendant un certains moments puisqu'il n'arrivait pas à converser avec les autres enfants. Pourtant, ce n'est pas le plus bavard de la terre. Je me rappelle que son seul mot était "What", aujourd'hui et en l'écrivant je souris mais croyiez moi qu'à cette époque c'était pas drôle du tout. Les autres enfants, après que Bouss' leur ait répondu pour la enième fois "What" partaient en courant se demandant sûrment ce qui clocahit chez lui..

Et puis, il y'a eu le summer camp. Quelle bonne idée! Souvenez-vous, il a été en immersion totale pendant deux semaines. A la fin des journées, il était certes fatigué, exténué mais sa compréhension avait vraiment évolué. A la fin du camp, les institutrices m'avaient d'ailleurs rassuré sur ce point : les heures de dessins animés, les conversations avec mes amies-mamans qui n'hésitaient pas à se mettre à sa hauteur (au sens propre comme au figuré) pour lui parler, l'école et les heures à écouter les autres enfants même en répondant What commencaient à payer 6 mois après notre arrivée. 

Aujourd'hui, il y'a l'école américaine. Quelle superbe bonne idée !!!! Quelle fabuleuse équipe pédagogique. Quel meilleur copain (photo du jour). Il s'éclate enfin. Pour la première fois, il adore se rendre à l'école. 

Et l'anglais : pffftttttttttt ! Il parle et comprend bien plus qu'il ne parle. Son "what" a laissé la place à des conversations d'enfants. Les mêmes dessins animés sont devenus interactifs. Il ne cherche plus mon regard et répond aisément avec un accent qui me ridiculise à chaque fois. Il comprend le sujet de discussions (parfois) même lorsqu'elles ne lui sont pas forcément destinées. Il chante , compte et récite l'alphabet. Ce n'est pas encore parfait mais il y arrive. 

Il aimerait apprendre l'espagnol et l'hindi. Il adore les langues et ça été sa corde pour gravir sa montagne ; car même lorsque c'était très difficile il n'a jamais lâché et était même content de découvrir l'école américaine pour apprendre l'anglais. Lui qui détestait se séparer de maman. Lui qui a pleuré pratiquement tous les matins en se rendant à l'école de janvier à juin.

Il a des amis dont un qu'il adore et qui a été parmi les premiers à accepter le fait qu'il ne parle pas l'anglais. C'est son ange gardien, il le protège et le rassure. Ils ne se voient pas souvent mais quand c'est le cas c'est l'éclate. Tout comme sa relation avec son coach de tennis :


video


Je réponds donc à tous les mails des parents poules : Bouss' va bien. Cela a pris du temps (9 mois), beaucoup d'investissement de notre part. Il reste encore du travail mais le socle est posé 

Conclusion : Le seul hic est qu'il a du mal avec mon accent français : s'il savait le potentiel que cela pouvait représenter ... 

See U ;-)

Merci pour vos mails.

2 commentaires: